Misc Webzine Dreamhouse Blanket

© Cécile Guarino-Scailliérez pour Misc

Notre cadeau d’anniversaire !

En mai dernier, Rouquemoute, l’une des chattes sauvages de la dreamhouse a eu une nouvelle portée. Quand début juin nous avons vu les trois chatons pour la première fois, on a complétement craqué. Des trois (un blanc, un roux et un gris), j’avais très envie d’adopter la petite chatte grise. Mais je me disait que ce n’était vraiment pas raisonnable de prendre un deuxième chat.

J’avais surtout peur d’être à nouveau confrontée à des problèmes de santé comme ceux que Kot a dû affronter. Gérer deux chats dans le petit appartement parisien, se demander si ils allaient bien s’entendre, aller au devant de nouvelles nuits écourtées par les réveils un peu trop matinaux des félins, bref, je me raisonnais et me disais que non, vraiment, ce n’était pas possible. En même temps, le seul cadeau d’anniversaire dont j’avais envie pour le 17 juin, c’était un chaton 😉

Misc Webzine Dreamhouse Blanket

© Cécile Guarino-Scailliérez pour Misc

Et puis, comme pour Kot, ce n’est pas nous qui avons choisi. La petite chatte grise est restée très distante mais le petit blanc a sociabilisé immédiatement. Comme pour notre Kokot, à la naissance, ce petit chaton blanc n’était vraiment pas très joli. Par contre, il était déjà très attachant. Benjamin a dit “allez, on le ramène à Paris” et c’était parti, le petit loulou entrait dans notre vie. Je crois que Benji aussi, pour son anniv du 20 juillet, voulait un chat 😉

Quand on est allé voir notre voisin Patrick pour le prévenir qu’on l’adoptait (ce sont des chats sauvages qui n’appartiennent à personne mais Minette, la matriarche, était la chatte de sa maman décédée, du coup on l’informe, c’est normal), il nous a dit qu’il l’avait baptisé “Blanquette”. Pour lui, Blanquette était une fille. Pour nous aussi d’ailleurs…

Misc Webzine Dreamhouse Blanket

© Cécile Guarino-Scailliérez pour Misc

Misc Webzine Dreamhouse Blanket

© Cécile Guarino-Scailliérez pour Misc

Quelques jours plus tard, début juillet, le véto m’annonçait que Blanquette était un garçon ! Le petit loulou âgé de 7 semaines pesait 600 grammes. Je ne le savais pas mais c’est trop jeune normalement pour être adopté. À cet age, les chatons peuvent être sevrés du lait de leur mère mais leur éducation n’est pas terminée. Le risque c’est qu’ils développent des troubles du comportement comme de ne pas maitriser leurs griffes et leurs morsures.

Kot, et sa famille de chats qu’il revoit tous les week-end, se chargent d’achever son éducation et heureusement car il en a bien besoin ! Ce chaton est aux antipodes du caractères de notre super peureux de Kokot. Blanket (rebaptisé in-extremis en version moins girly !) est confiant de tout, n’a peur de rien, s’abandonne complétement, ronronne à tout rompre et est excessivement câlin !

Misc Webzine Dreamhouse Blanket

© Cécile Guarino-Scailliérez pour Misc

Plus il grandit, plus il devient mignon. Ce qui est vraiment bien c’est que Kot et lui s’entendent parfaitement et semblent aussi heureux en liberté à la campagne avec le reste de leur famille qu’enfermés dans 50 m2 à Paris. Ça n’a pas fini de m’étonner ça.

Misc Webzine Dreamhouse Blanket

© Cécile Guarino-Scailliérez pour Misc

Misc Webzine Dreamhouse Blanket

© Cécile Guarino-Scailliérez pour Misc

Misc Webzine Dreamhouse Blanket

© Cécile Guarino-Scailliérez pour Misc

Misc Webzine Dreamhouse Blanket

© Cécile Guarino-Scailliérez pour Misc

Depuis, la petite chatte grise, baptisée par Benjamin “Tigresse” a complétement changé d’attitude et semble vraiment vouloir être adoptée… on résiste mais c’est dur. On a failli la monter à Paris le week-end dernier mais la raison l’a tout de même emportée. Trois chats ce serait dingo au niveau intendance… Et puis, on oublie pas notre objectif qui est de vivre dans cette maison à temps plein un jour ou l’autre…

Au fait, pour retrouver sur Insta notre petit chat transgenre (une fois sur deux, on lui parle au féminin !), c’est #Blanketlechat son hashtag 😉

tagged in Cat, Dreamhouse